Fiscalité minière

Histoire de l'industrie minière

Pierres gemmes

Pierre architecturale

Minéraux industriels

Métaux rares ou de haute technologie


Statistiques minières

E-Sigeom

GESTIM

Répertoire des établissements miniers du Québec

Sites géologiques exceptionnels





Minéraux industriels



 

Le terme « minéral industriel » désigne généralement les roches ou les minéraux dont les propriétés physiques ou chimiques sont mises à contribution dans divers usages, produits ou procédés industriels.



Les minéraux industriels comprennent plus d’une cinquantaine de roches, substances et minéraux non métalliques pour la plupart, dont plus d’une trentaine ont été répertoriés au Québec. Les minéraux industriels se trouvent en concentrations variables dans divers types de roches.

Sont inclus dans les minéraux industriels :

  • les pierres industrielles (calcaire, dolomie, marbre, silice)
  • la plupart des minéraux non métalliques;
  • certains minéraux métalliques (chromite, ilménite, magnétite, hématite) utilisés sous forme de composés chimiques;
  • les argiles;
  • les pierres gemmes;
  • les saumures.

Sont exclus des minéraux industriels:

  • la plupart des minéraux métalliques;
  • les combustibles;
  • les eaux minérales.

Faits particuliers

  • Il y a une grande diversité de substances pour des applications très variées.
  • Certaines substances peuvent se substituer à d’autres.
  • La définition des paramètres « économiques » est souvent complexe.
  • Certaines caractéristiques physiques (couleur, absorption, résistance, etc.) peuvent prendre beaucoup d’importance pour la définition économique du gisement.
  • Plusieurs minéraux sont difficiles à identifier sur le terrain.
  • Les schémas de classification/identification varient d’un pays à l’autre, du milieu géologique au milieu minier et selon leur mise en marché.

Il n’existe pas de consensus sur une classification universelle des minéraux industriels. Le critère peut être axé sur la ressource, son usage, son importance en volume ou sa valeur unitaire.

Considérations spécifiques

Les gîtes de minéraux industriels sont associés à des contextes ou à des environnements géologiques particuliers. Ceux-ci peuvent être mis en évidence lors de travaux de cartographie géologique ou de prospection. Des travaux d’exploration plus avancés tels les forages, les analyses chimiques et même les essais de concentration sont généralement nécessaires pour évaluer le potentiel d’un gisement.

L’exploitation des minéraux industriels fait souvent appel à des procédés d’exploitation et de traitement relativement complexes, ce qui influence grandement l’exploitabilité d’un gisement. Le marché est une autre contrainte importante dont il faut tenir compte. Pour certaines substances le marché est très morcelé, leur vente et leur distribution deviennent donc très complexes. Pour d’autres, le marché est contrôlé par une ou plusieurs entreprises importantes, ce qui laisse peu de place à de nouvelles exploitations. Pour certaines substances très abondantes, c’est la proximité des clients potentiels qui devient le critère le plus important.

Références

BATES, R. L. 1969 - Geology of the Industrial Rocks and Minerals. Dover Publications Inc. New York.

HARBEN, P. W., KUZVART, M., 1996  - A global Geology. Industrial Minerals, Industrials Information Ltd., Metal Bulletin, PLC London.

JACOB.H.L., 2000- Guide pour la prospection des minéraux industriels, Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, PRO- 2000-07, 5 pages.